dimanche 20 avril 2014

Vous êtes ici : échoplanète - Environnement, économie et solidarité en Provence » Actu » Insolites » Aix-en-Provence: Du papier de récup au design

Aix-en-Provence: Du papier de récup au design

6.02.2013 / Insolites / Source : La Provence

Imprimez :

Du 6 février au 4 mars, artistes du réseau de galeries aixois Gudgi ou élèves de l’Esdac déclineront ce volet du « Pap’er Art Project » à l’Office de tourisme.

Le papier ? C’est tendance. On le trouve un peu partout. Entre autres dans nos intérieurs où il est entré par le carré VIP du design. Économique et bien plus résistant qu’on peut l’imaginer, il se plie, se colle, se coud, se tresse, se froisse… Le galop de son évolution est donc à la mesure de ces diversités de traitement. Autre clé de sa cote, c’est un écolo. Recyclé il devient le matériau de multiples objets fonctionnels ou poétiques.

Le thème Design et Récup, a donc trouvé naturellement sa place dans les douze volets du « Paper’Art Project » que le réseau de galeries aixoises Gudgi aura déroulé durant cette année Capitale européenne de la culture. Et à partir de mercredi prochain, l’Office de Tourisme le mettra en lumière durant un mois dans son espace d’exposition. Outre les œuvres de deux groupes d’élèves de l’École Supérieure de Design Esdac, ce sera l’occasion de découvrir Suspension et légèreté (ci-contre) de l’Allemande Anita Brendgens, exposée sur les cinq continents et l’an dernier en Chine pour la 7e Biennale de la Fibre : « Pour réaliser mes sculptures suspendues, je récupère des découpes de produits industriels et d’objets quotidiens… ».

Prof de calligraphie et illustratrice, la Chypriote Inci Kansu, elle, utilise livres, journaux et magazines de cultures diverses. Ses créations donnent donc une seconde vie à ces objets de mémoire. Prisées des collectionneurs privés, elles lui ont valu six prix. À leurs débuts, les Marseillais Aurélie Masset et Malik Ben Messaoud qui forment le collectif Meta 2 ont plutôt joué le format monumental dans l’espace public avant d’apporter leur patte dans le design.

En vue du « tout numérique », Hélène Tschacher, allemande elle aussi, œuvre dans la transformation des catalogues archives en objets archéologiques. Enfin, l’autre Chypriote Simge Uygur, décline des coquilles qui évoquent la matrice féminine.

L’expo sera vernie mercredi 6 février à 18 h, et le lendemain à la même heure, Shanam Anvar donnera A l’Hôtel Gallifet (rue Cardinale) une conférence intitulée De l’art de gaspiller au gaspillage par l’art. Fin de ce papier, vous pouvez le récupérer et en faire une sculpture.
Du 6 février au 4 mars. Tous les jours à l’Office de Tourisme. Entrée libre. 0442161161. www.aixenprovencetourism.com

Lire aussi:

Les Insolites : Le recyclage au service de l’art
Les Insolites : De l’art avec vos vieilles cassettes
Livre: Écosystèmes. Biodiversité et art contemporain

Par Manu Gros

Contact : info@echoplanete.com

Lieu : Aix-en-Provence (13)

Mots-clés :