samedi 25 octobre 2014

Vous êtes ici : échoplanète - Environnement, économie et solidarité en Provence » Actu » Énergie » « Smart Grids »: L’énergie intelligente

« Smart Grids »: L’énergie intelligente

30.09.2011 / Énergie, Habitat, Innovation, RSE / Source : VEOLIA Environnement - info@wiki2d.org

Imprimez :

Spécialiste de la gestion énergétique, Dalkia participe à l’expérimentation en région Méditerranée du projet Réflexe (réponse de flexibilité électrique) qui œuvre à développer un modèle de réseaux électriques intelligents ou « smart grids ».

La forte croissance des besoins en électricité attendue au cours des prochaines décennies réclame à repenser en profondeur le pilotage et la gestion des ressources et des réseaux d’alimentation pour satisfaire la demande et prévenir la multiplication des pannes de courant. Opérateur des services énergétiques, Dalkia se positionne sur le futur marché des réseaux électriques intelligents, ou « smart grids », pour répondre aux nouveaux enjeux d’augmentation de la demande, de développement des moyens de production décentralisés, de maitrise et de flexibilité des consommations finales.

En Méditerranée, région fragile en matière d’approvisionnement énergétique, Dalkia participe ainsi depuis le début de l’année 2011 à la mise au point d’un démonstrateur visant à évaluer à la plus grande échelle la faisabilité technique, la viabilité économique et l’intérêt environnemental de la fonction d’agrégation. Celle-ci consiste en effet à relier à un poste central de gestion différents sites connectés au réseau électriques,  qu’ils soient consommateurs ou producteurs locaux d’électricité. Baptisé réflexe, le projet mobilise certains clients de Dalkia qui mettent à disposition leurs bâtiments pour une expérimentation grandeur nature. L’idée est, grâce au déploiement des systèmes de télégestion des sites en temps réel, de piloter la demande de ces sites ou leur capacité de production afin d’optimiser l’équation d’équilibre local et ainsi de répondre aux contraintes du système centralisé de production, transport et distribution.

Centrale virtuelle pilotée à distance

Soutenu par l’Ademe, le projet mobilise pendant trois ans des équipes de Veolia Environnement recherche Innovation (VERI) et des collaborateurs de Dalkia centre Méditerranée, aux cotés de partenaires tels qu’Alstom Power -EMB, Sagemcom, INES (CEA) ou Supélec, sur un périmètre intégrant de sites producteurs installés à Cadarache, Fréjus et Nice et des bâtiments tertiaires et industriels de l’agglomération niçoise. Pilotée à distance, une centrale virtuelle agrège ainsi des sources d’énergies renouvelables (solaire photovoltaïque, éolien, micro-barrages électriques, turbine sur un réseau d’eau), des équipements consommateurs, des moyens de stockage et des opérateurs du marché électrique. Grâce au déploiement de compteurs « intelligents », l’agrégateur situé au cœur du système pilote les données en temps réel pour optimiser la consommation d’énergie des utilisateurs, stocker l’énergie, produire l’énergie localement, délecter l’énergie vers le réseau en cas de surplus.

Lire aussi :

Le démonstrateur de réseaux électriques intelligents PREMIO à nouveau primé aux Etats-Unis 20 villas bas carbone à Oraison : une première nationale en BBC tout électrique 9 milliards en 2050: Comment faire face à la demande énergétique?