jeudi 17 avril 2014

Vous êtes ici : échoplanète - Environnement, économie et solidarité en Provence » Actu » Biodiversité » Un nouveau marché paysan à Plan-de-Campagne

Un nouveau marché paysan à Plan-de-Campagne

25.08.2010 / Biodiversité, Santé et environnement / Source : Rédaction wiki2d - Carole Hoareau journalistewiki2d@gmail.com

Imprimez :


Manger local et de saison. C’est la tendance éco-responsable du moment, et les initiatives pour aider les Provençaux à redécouvrir les produits de l’agriculture locale se multiplient.

Dès le mercredi 2 juin, de nouvelles halles ouvrent leurs portes en plein cœur de la zone commerciale de Plan-de-Campagne. Baptisé « Halles de producteurs Terres de Provence », ce nouveau concept de marché du soir, à destination des professionnels et des particuliers, propose des produits vendus en demi-gros.

Cagettes de melon verdau de l’Arc, ail des Milles, pomme de terre de Pertuis, trois fois par semaine jusqu’au mois d’octobre, une vingtaine de producteurs de la région investissent la plus grande zone de chalandise d’Europe pour aller à la rencontre des professionnels et des particuliers. Locaux, de saison, et vendus en demi-gros pour limiter les emballages et permettre un prix plus attractif, les fruits et légumes affichent un bilan carbone moindre, en évitant aux produits de faire le tour de la terre avant d’arriver jusqu’à notre assiette.

L’ouverture de ce marché fait suite à l’implication de la Communauté du Pays d’Aix (CPA) et la Chambre d’agriculture des Bouches-du-Rhône dans le projet européen Rurubal, lancé en 2008. Co-financé par le Fond européen de développement régional (Feder), Rururbal a pour but de tisser un nouveau lien entre l’urbain et le rural, à travers l’alimentation, et à terme de proposer une charte sur la commercialisation des produits locaux.

Emplacements gratuits pour les producteurs, prix attractifs pour les consommateurs

« Notre but est de proposer une alternative au circuit long, pour limiter les intermédiaires qui peuvent  pénaliser le producteur et le consommateur », analyse Thomas Martinetti, du service agriculture de la CPA. Les producteurs, qui peuvent s’installer gratuitement, ont été sollicités pour choisir les jours de distributions. « Mais on est dans l’expérimental, concède Thomas Martinetti. Par exemple, on verra si le lundi convient alors que la plupart des entreprises sont fermées dans la zone commerciale. » « Et on verra si le créneau horaire 17-19h ne pose pas trop de problèmes d’embouteillages, poursuit Grégory Galtier, de la chambre d’agriculture des Bouches-du-Rhône.

Et pour coller à l’impératif « local », la Chambre d’agriculture se charge de choisir et de contrôler les exploitations. « Nous procédons en cercles concentriques pour choisir les producteurs : CPA, Bouches-du-Rhône, Provence. Puis, nous visitions chaque exploitation pour vérifier que la marchandise proposée au marché est produite localement », explique Grégory Galtier.

Question prix, un relevé sera fait à titre indicatif, mais ce sont les professionnels qui fixent le tarif. « Il ne faut pas oublier qu’à deux pas, on a la grande distribution, donc si les producteurs ne jouent pas le jeu, le consommateur ne mordra pas », rappelle Thomas Martinetti. D’ailleurs, pour s’assurer que les halles répondent à la demande des particuliers, l’UFC-Que Choisir (Union française des consommateurs) suivra le projet. Le marché à jusqu’à octobre pour faire ses preuves. Mais la CPA et la Chambre d’agriculture espèrent pouvoir se servir de cette expérience pour mettre en place un marché pérenne.

Pratique: Tous les lundis, mercredis, vendredis, de 17h à 17h30 pour les professionnels, et de 17h30 à 19h pour les particuliers. Parking Truffaut et la Baleine – Chemin de la grande campagne 13 480  Cabriès.
Renseignements pour les producteurs auprès de Thomas Martinetti, service agriculture de la Communauté du Pays d’Aix, 04 42 91 60 75 et Grégory Galtier, 04 42 23 86 23

Voir également notre dossier sur les locavores.

Par